Le nettoyage de capteur, c’est pas sorcier !

Abonnement par e-mail

Vous en avez assez de voir des poussières sur vos photos ? Il n’y a pas 36 solutions, soit vous devez les enlever avec un logiciel, soit il va falloir songer à faire nettoyer votre capteur. Mais après tout, pourquoi ne pas le faire vous-même ?

Faire nettoyer un capteur peu s’avérer très cher, comptez une quarantaine d’euros, au mieux, pour chaque nettoyage. Si vous êtes un vrai petit cochon, la pilule va finir par avoir du mal à passer. Pourtant, un nettoyage de capteur, ce n’est pas sorcier, certes cela peut comporter des risques, mais avec quelques précautions, c’est à la portée de tous.

Voyons ensemble les quelques étapes nécessaires au bon déroulement de cet acte de chirurgie photographique !

  • Mon appareil a-t-il besoin d’un nettoyage de capteur ?

Au premier abord, cette question peut paraître stupide, mais en fin de compte, c’est bien la première question à se poser. Si vous êtes ici, vous savez probablement déjà que vous avez des poussières sur votre capteur, pour les autres, rien de plus simple pour en vérifier la présence :

  1. Viser un mur blanc, une feuille blanche, un ciel uni,… Bref, quelque chose où vous pourrez aisément remarquer si les poussières sont là.
  2. Régler l’ouverture de votre appareil (mode manuel ou priorité ouverture) sur l’ouverture la plus petite possible, c’est à dire, le f/ le plus grand.
  3. Prenez la photo et admirez toutes les tâches visibles. Bien entendu, on prend rarement des photos avec l’ouverture la plus faible, mais c’est juste pour bien repérer les poussières.

Après le nettoyage, vous pourrez répéter cette opération pour vérifier l’efficacité de votre travail.

avant apres-09573

On hésite entre un nuage de crickets et des poussières sur le capteur.

Capture d’écran 2015-10-02 à 16.11.11

Avec la fonction « afficher les défauts » dans lightroom, on mesure encore mieux l’ampleur des dégâts

  • Un point d’honneur sur le matériel

Une fois n’est pas coutume, vous allez devoir acheter un peu de matériel pour pouvoir nettoyer votre capteur. L’investissement en vaut la chandelle et ne dépassera pas un nombre à 3 chiffres, ouf !

Pour changer, commençons par ce qu’il ne faut PAS utiliser.

LD0000983998_1

Bombe à air sec

Les bombes à air sec sont absolument à proscrire pour un nettoyage de capteur. Bien que certains les recommandent, ce genre de produit n’est pas adapté à cet usage. Les bombes à air sec sont faites uniquement pour des dépoussiérages externes de votre matériel. Le problème de ce genre de bombe étant le fait que des projections de liquide peuvent aisément être propulsées si l’on penche légèrement la bombe.

Passons maintenant à ce dont vous aurez besoin

  • La poire soufflante

poire-soufflante-blue-boosterElle peut être simple et peu cher ou bien un peu plus cher avec un filtre,mais dans tous les cas, elle vous servira régulièrement

  • Le pinceau

dzbnsh1345611970979Prévu à l’origine pour nettoyer les objectifs, nous allons voir que le pinceau pourra vous servir avant de nettoyer votre capteur.

  • Le kit de nettoyage
eclipse-09577

15 mL de solution, 4 Sensors Swabs pour le capteur, 10 PecPads pour nettoyer vos optiques

Il en existe différentes sortes, mais c’est celui-ci que j’ai utilisé pour l’article. Vous pourrez le trouver directement auprès du distributeur français Reidl Imaging. Les kits Eclipse de Photographic Solutions n’ont plus rien à prouver, c’est tout simplement la marque la plus connue et reconnue.

Il s’agit du kit de voyage, vendu au prix de 38 € qui contient 15mL de solution Eclipse, 4 Sensor Swabs non-imbibés, dans des emballages individuels et stériles, ainsi que 10 PecPads. Le kit est déjà moins cher qu’un nettoyage de capteur chez un professionnel. L’énorme avantage de ce kit étant que pour imbiber un Sensor Swab vous n’aurez besoin que de 2 à 3 gouttes de solution. Lorsque vous n’aurez plus de Sensor Swab, il vous suffira simplement de ne racheter que ça et pour le coup, cela devient très économique. En utilisant 2 gouttes par Sensor Swab, avec les 15mL de solutions, vous pourrez imbiber environ 150 Swabs.

Attention, quelque soit la marque que vous choisirez pour vos Swabs, il en existe de différentes tailles. Prenez celle qui correspond à votre capteur !

  • Au cœur de l’action

Maintenant que vous savez de quoi vous avez besoin, il est grand temps de rentrer dans le vif du sujet. Comment procéder au nettoyage de votre capteur ?

  • Avant toute chose, vous devez charger à 100% votre batterie. En effet, pour accéder au capteur votre miroir est en position « relevée », si la batterie se décharge complètement, l’appareil s’éteint et le miroir se rabaisse. Et crack ! Les appareils Nikon et Sony ont une sécurité qui empêche d’utiliser le mode nettoyage s’il n’y a pas assez de batterie.
  • Placez-vous dans une pièce à l’abri des courants d’air. On conseille généralement de fermer les fenêtres au moins une demie-heure à l’avance pour que les poussières aient le temps de tomber.
  • Il convient de nettoyer un peu l’extérieur de votre appareil à l’aide de la poire et du pinceau que je vous ai précédemment montrés pour éviter toute contamination. Tant que vous y êtes, nettoyez-vous les mains.

test-03777

  • Préparez-vous une zone de travail bien propre, avec de l’espace autour de vous et tout le matériel dont vous avez besoin à portée de main : Kit Eclipse, pinceau, poire soufflante et bien entendu, votre appareil
  • Lorsque votre batterie est chargée, mettez votre appareil en mode nettoyage, vous entendrez le miroir se relever. Si vous ne savez pas où se trouve l’option, consultez la notice de votre appareil.

test-03780

    • NB: Pour les appareils Sony récents dit « SLT », il s’agit d’un miroir semi-transparent fixe. Vous devrez faire remonter le miroir manuellement en appuyant sur le cran juste en dessous. NB 2: Les compacts à objectifs interchangeables n’ont généralement pas de miroir.
test-03782

test-03784

Le capteur est la surface plane, brillante et vert-bleu au fond de l’appareil

  • Vous êtes fin prêt, ouvrez votre appareil et utilisez la poire soufflante pour enlever le maximum de poussière dans votre appareil.
  • A ce stade, il ne reste plus que des poussières tenaces ou des taches grasses sur votre capteur. Attrapez un Sensor Swab que vous allez imbiber avec seulement 2 à 3 gouttes de produit Eclipse, pas plus, sous peine de faire des traces.
  • Pour le nettoyage, mieux vaut un schéma qu’une longue phrase :

test-2

test-6

Il faut appuyer suffisamment, mais pas trop non plus

  • Enlever le bâtonnet, éteignez votre appareil photo et remettez l’objectif ou le bouchon en place.
  • Jetez le bâtonnet pour ne jamais le réutiliser.
  • Faite une photo de test comme expliqué au début de l’article.

avant apres-09578

Il en reste souvent quelques unes, ne soyez pas trop exigeant, un nettoyage parfais est rare. S’il ne reste qu’une ou deux poussières visibles, vous avez fait du bon boulot

Capture d’écran 2015-10-02 à 16.11.24

Jetez un œil à la photo du début de l’article pour comparer !

Il est possible, suivant le degré de saleté de votre capteur qu’un seul nettoyage ne soit pas suffisant. Il vous faudra recommencer en utilisant un second bâtonnet.

Pour éviter que votre capteur se salisse trop, il vous faut faire attention lors des changements d’objectifs. Ne pas laisser la chambre de l’appareil trop longtemps ouverte, ne pas changer d’objectif en plein vent, savoir limiter les changements d’objectifs quand les conditions sont mauvaises. Vous pourrez également nettoyer régulièrement l’extérieur de votre appareil et de vos objectifs et prendre le temps de mettre un coup de poire soufflant sur votre capteur après chacune de vos sorties !

En adoptant tous ces gestes, vous devrez préserver la propreté de votre capteur plus longtemps !

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux ! Pour ne pas manquer les prochains articles n’oubliez pas de vous abonner avant de partir.
Vous pouvez aussi me rejoindre sur Facebook, Twitter et Google+

Publicités

2 réflexions sur “Le nettoyage de capteur, c’est pas sorcier !

  1. Bonjour
    Merci pour ce partage , cela me paraissait complexe, mais au vu de ce tuto c’est beaucoup plus clair , je le garde sous le coude au cas ou… et en plus j’ai le même appareil
    Cordialement

  2. Pingback: La VRAI liste des cadeaux de noël pour les photographes (partie 2) | Clément Chambaud Photographies

Ici, vous êtes libres de vous exprimer, alors n'hésitez pas !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s