Cours n°8: La photographie en poses longues avec le filtre Hoya ProND 1000

Abonnement par e-mailLa photographie en poses longues étant un très vaste sujet, j’ai choisi pour cet article de me consacrer uniquement aux poses longues utilisant un filtre gris neutre ND signifiant « Neutral density »

Toutes les photos de cet article ont été réalisées avec le nouveau filtre de marque Hoya, qui a l’habitude d’arborer de bons rapports qualité/prix, j’ai nommé le ProND 1000 (à partir de 38€ suivant le diamètre). Très prochainement, j’écrirai un article de test complet de ce filtre (test Hoya PRO ND 1000).

pro-nd-1000-2Nous allons commencer cet article par une petite brève sur le matériel parce que malheureusement pour les poses longues, il vous en faudra un minimum. Si vous n’êtes pas familier des notions de bases en photo, vous pouvez lire ces articles sur l’exposition et la vitesse d’obturation.

  • Le filtre ND

Le point central de cet article est donc le filtre ND. Il est bien entendu possible de faire des poses longues sans ce filtre lorsqu’il y a peu de lumière (au crépuscule ou la nuit par exemple) mais aujourd’hui on se concentrera sur les photos prises avec ce filtre. Le filtre gris neutre (ND) est un filtre qui permet de diminuer la quantité de lumière qui entre dans l’objectif et vient exposer le capteur. Ainsi, la vitesse d’obturation est diminuée, le temps de pose s’allonge, toutes les choses qui bougent sur la photo apparaitront floues.

L’intérêt d’un filtre ND est comme sont nom l’indique, sa neutralité. En effet, si c’est un bon filtre, de qualité (quand on aime on ne compte pas…), les couleurs ne seront pas affectées. Souvent, les filtres ND ont une petite dérive vers le rouge ou bien vers le bleu, mais c’est facilement corrigeable avec un logiciel tel que Lightroom.

Il existe différentes classes de filtres ND, en fonction de leur « puissance », de la quantité de lumière filtrée. Sur la majorité des filtres, le chiffre correspond au coefficient de lumière filtrée. Par exemple, dans le cas du Hoya PRO ND 1000, la lumière est atténuée 1000 fois. La vitesse d’exposition est donc également atténuée 1000 fois. Par exemple, si j’avais une vitesse de 1/1000s, avec le filtre, ma vitesse sera de 1s.

Voici donc un tableau récapitulatif des différentes classes de filtres:  NDOn trouve aussi d’autres types de filtres comme les filtres ND variables (la puissance du filtre ND peut être choisie dans un certain intervalle) ou les filtres à dégradé neutre.

F0000095-0001

Filtre ND variable

filtre_degrade_gris-neutre

Filtre dégradé gris neutre

  • Et le reste du matériel

Pour faire des poses longues, vous aurez obligatoirement besoin d’un trépied bien stable et une télécommande filaire ou infrarouge peut vous être utile pour éviter les tremblements en appuyant sur le déclencheur.

En fonction des appareils photo, si la cellule n’est pas capable de calculer le temps d’exposition nécessaire avec le filtre, vous pouvez également avoir besoin d’une calculatrice (sur votre téléphone portable par exemple).

Dans le cas où vous souhaiteriez faire ce que j’appellerais des poses « très » longues, supérieures à 30 secondes, votre appareil photo devra posséder la fonction Bulb. En fonction Bulb, le rideau de l’obturation s’ouvre quand vous appuyez sur le déclencheur, et ne se referme que lorsque vous relâchez celui-ci. Il conviendra alors d’utiliser une télécommande où l’on peut verrouiller le déclencheur ainsi qu’un chronomètre (encore une fois sur votre téléphone) pour éviter de compter dans votre tête pendant de longues minutes.

IMG_20140406_153908

Un trépied bien stable (Manfrotto MK 294A3)

41Y97toL9uL._SY300_

Télécommande avec une position bloquée pour les poses « Bulb »

  • Les sujets

On pense de suite à toutes ces photos de paysages avec de l’eau ou des nuages qu’on a l’habitude de voir mais d’autres sujets, comme des personnages ou des voitures en mouvement, sont intéressants. Ce qu’il faut avoir à l’esprit, c’est que un sujet de la photo doit bouger par rapport à un autre.

pose longue-09669 pose longue-09916 pose longue-09771

  • Le « mode d’emploi » de la pose longue

Comment procède t-on pour prendre une photo en utilisant un filtre ND ? Si comme le mien votre appareil photo possède un viseur électronique (EVF), vous n’aurez aucun mal à faire ce type de photo. Il suffira de visser le filtre à l’avant de votre objectif et de commencer à prendre des photos. En effet, le viseur électronique va compenser le manque de lumière et vous aurez quand même une image dans le viseur. Pas de difficulté donc. En revanche, si vous possédez un reflex à viseur optique (OVF), la majorité des appareils reflex, vous devrez certainement procéder autrement car vous ne verrez absolument rien dans votre viseur.

Le cheminement est un peu plus complexe, mais ce n’est pas non plus la fin du monde:

  1. Tout d’abord, installer votre appareil sur un trépied bien stable
  2. Pensez à désactiver la stabilisation pour les poses longues puisque vous êtes sur un trépied
  3. Régler sans le filtre votre cadrage et votre mise au point. Une fois la mise au point faite, vous pouvez la verrouiller simplement en passant en mise au point manuelle.
  4. En mode priorité ouverture, faites vos réglages de prise de vue pour que la photo soit bien exposée sans le filtre. Les ISOs devront être réglés à la sensibilité nominale de votre appareil (je vous invite à consulter votre notice pour ça). C’est la sensibilité où le bruit est le plus faible, très souvent 100 ISO. Attention, la sensibilité nominale n’est pas forcement le réglage ISOs le plus bas.
  5. Une fois les paramètres de prises de vues choisis, vous pouvez passez en mode manuel en conservant ces paramètres. Ensuite avec votre calculatrice vous trouvez la vitesse d’obturation nécessaire en multipliant votre vitesse par le coefficient d’atténuation de votre filtre. Exemple: Je possède un ND 1000, j’ai une vitesse de 1/1000s sans le filtre, 1/1000s x 1000 = 1s. Vous devrez donc régler votre vitesse d’obturation à 1s.
  6. Visser le filtre en prenant garde de ne pas faire bouger la mise au point et prenez la photo !

La démarche peut paraître compliquée et longue, mais avec l’habitude ça ira très vite. De plus, les appareils modernes sont de plus en plus performants. La cellule d’exposition arrivera peut être à trouver une exposition correcte même avec le filtre. Il en est de même pour la mise au point.

En pose longue, chaque sujet nécessite une vitesse d’obturation particulière. Tout dépend du type de photo que vous souhaitez faire. Si le sujet est relativement rapide, une pose trop longue le fera complément disparaitre de la photo (ce qui peut être l’effet recherché par ailleurs) et inversement, si le sujet est trop lent, une pose trop courte ne permettra pas de le rendre flou. Le meilleur conseil que je peux vous donner étant d’essayer par vous même !

  • Les petites choses à garder en tête !

Il y a bien quelques défauts inhérents à la pratique de la pose longue, en voici une petite liste non exhaustive:

  1. Plus la pose est longue, plus le capteur de votre appareil photo va chauffer. En conséquence, quand le capteur chauffe, vous augmentez sensiblement le bruit numérique de votre appareil photo. Ce n’est pas très grave en soit car on utilise des valeur ISO très basses et le bruit se corrige facilement avec un logiciel tel que Lightroom. De plus pour que le capteur commence à chauffer significativement, il faudra utiliser des poses d’au moins 1 minute (dépend grandement des modèles d’appareil et de la température extérieure).
  2. Le vent: Il ne faut vraiment pas bouger du tout, le moindre mouvement se verra sur la photo. Le trépied doit dont être très stable. Vous pouvez lester votre trépied avec votre sac photos par exemple. Certains trépieds possèdent un crochet sur la colonne centrale. Si non, vous pouvez facilement en bricoler un.
  3. Le sol: Pour les mêmes raisons que précédemment, si le sol est trop mou, le trépied risque de bouger. Je pense notamment au sable.
  4. Le temps passe lentement en poses longues. Il faut rester près de son matériel pour le surveiller et parfois c’est looooooooooooooooong.

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à la poser dans les commentaires !

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux !

Pour ne pas manquer les prochains articles n’oubliez pas de vous abonner avant de partir.

Vous pouvez aussi me rejoindre sur Facebook, Twitter et Google+

Publicités

2 réflexions sur “Cours n°8: La photographie en poses longues avec le filtre Hoya ProND 1000

  1. Pingback: Test Hoya Pro ND 1000 | Clément Chambaud Photographies

  2. Pingback: La VRAI liste des cadeaux de noël pour les photographes (partie 2) | Clément Chambaud Photographies

Ici, vous êtes libres de vous exprimer, alors n'hésitez pas !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s