En photo, gare aux lasers !

Abonnement par e-mailCet article, très court, ne concerne ni astuces, cours ou techniques photos. Il témoigne d’un aspect de la photographie dont on aimerait jamais faire l’expérience : Il s’agit de notre « cher » Service Après Vente (vous remarquerez le magnifique double sens du mot « cher » dans cette phrase…).

Je commence donc le récit de mon aventure :

Par un très beau soir de Juin (il ne faisait pas si moche que ça en juin ! ), je faisais parti des photographes de presse d’un des plus grands rassemblement de Bikers en France.
La journée se passait plutôt bien. J’ai eu l’occasion de faire quelques clichés de l’ambiance mais, étant arrivé tard, les concerts ont vite commencé.

Le mur de la mort

Le mur de la mort

Show bike 2014-8002

En se promenant entre les stands d’accessoires

Triquons ensemble !

Trinquons ensemble !

Show bike 2014-8008

Un instant de repos pendant la cohue

Super, les concerts c’est ce que je préfère ! De bons groupes rock, qui envoient tout ce qu’ils ont dans leurs tripes !

Smokey Fingers, un groupe italien

Smokey Fingers, un groupe italien

Il y avait comme à chaque fois un superbe éclairage, mais voilà, pour la 20ème édition, il fallait en mettre plein la vue, au sens propre du terme. Sur la scène se trouvaient plusieurs lasers assez puissants et dirigés vers le public (bien que la législation l’interdise).
Il n’a fallu croiser qu’une seule fois le chemin de ces lasers pour tirer la sonnette d’alarme. Quelque chose ne tournait plus rond dans les entrailles du reflex.

 SAV-8164  Capteur-8167

S’en était fini du capteur de mon appareil… J’ai, par doutes et certainement avec une lueur d’espoir, éteint et enlevé la batterie, mais sans succès.

On remarque bien les gros traits noirs, les petits traits verticaux, les couleurs qui ne sont plus fidèles et la bande claire sur le coté droit.

Les lasers peuvent en effet causer ce genre de dommages aux appareils photo, mais ceci reste un problème peu courant. En effet, la plus grande part du marché est occupée par Canon et Nikon qui utilisent la technologie traditionnelle du reflex. C’est un viseur optique, donc le capteur n’est exposé que lors de la prise de la photo (sauf avec le liveview ou en mode vidéo). Mon appareil de marque Sony a un viseur électronique (un liveview en quelques sortes, mais directement dans le viseur), le capteur est donc constamment exposé.

Dans le cas de Canon ou Nikon (sauf en liveview et en vidéo) la probabilité qu’un laser passe exactement au moment du déclenchement est beaucoup plus faible qu’avec mon viseur électronique…

Voici une petite vidéo qui montre ce que peuvent faire les lasers :

En voyant les dommages pouvant être causés à un appareil, imaginez ce que ça pourrait faire à vos yeux !

J’ai donc envoyé mon appareil photo en réparation chez Photo Ciné Réparation, des personnes très sérieuses. Mon appareil ne s’est absenté que 2 semaines (voyages aller/retour par la poste compris). Les délais de réparations très courts, des personnes à l’écoute par téléphone comme par mail, vous pouvez avoir toute confiance en cette entreprise.

La réparation (frais de retour compris) m’aura donc couté 341€ + 12€ de frais d’envoi (aller), ça fait cher le passage de laser quand même…

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux !

Pour ne pas manquer les prochains articles, n’oubliez pas de vous abonner avant de partir.

Vous pouvez aussi me rejoindre sur Facebook, Twitter et Google+

Publicités

2 réflexions sur “En photo, gare aux lasers !

  1. Hum, celà rajoute un argument contre ces viseurs électroniques ! Déjà qu’ils ne valent pas un bon viseur optique, en plus ils sont dangereux pour l’appareil.
    Mais merci quand même de nous prévenir pour les lasers, j’ai déjà fais des photos d’ambiance en boite de nuit,mais avec un Canon, sans problème. J’ai donc eu la chance qu’un laser ne rentre pas au moment du déclenchement.

    • Je ne rentrerai pas dans le débat OVF/EVF, chacun des viseurs ayant ses inconvénients et ses avantages, souvent personnels, car entièrement dépendant de la pratique. Et surtout que les OVF sont déjà au mieux ou presque de ce qu’on peut en faire, alors que les EVF sont au tout début de leur développement.

      Personnellement, je préfère que ce soir mon capteur qui ait grillé plutôt que ma rétine.

      Ce problème de laser reste heureusement rare, que ce soit pour les yeux, ou pour les appareils, mais il faut savoir qu’il existe…

Ici, vous êtes libres de vous exprimer, alors n'hésitez pas !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s