Cours Photo n°6 : L’exposition en photographie, Mode S (ou Tv) ou l’influence de la vitesse.

Abonnement par e-mailNous allons commencer une série d’articles sur les différents modes d’exposition qui existent sur l’appareil, c’est à dire: Program (P), Priorité à l’ouverture (A ou Av), Priorité à la vitesse (S ou Tv). Je vous déconseille donc d’entreprendre la lecture de cet article si vous n’êtes pas parfaitement familiarisés avec les notions de vitesse, d’ouverture et d’ISO, et dans ce cas je vous invite à consulter mon cours précédent.

Si ces notions vous parlent, nous allons pouvoir démarrer. Pour que l’apprentissage ne soit pas trop difficile, j’ai fait le choix de ne vous présenter qu’un seul de ces modes par article. Vous retrouverez donc au cours des prochains jours un article sur le mode priorité à l’ouverture puis sur le mode manuel. Je vous invite donc à vous abonner à la newsletter (en haut de la colonne à gauche de l’article) pour ne rien manquer des prochains billets.

Quant au mode Program, je ne vous en parlerai que très peu, et ce sera aujourd’hui même.

En dehors de maitriser une exposition parfaite, le but de cette série d’articles est surtout l’aspect créatif lié à chacun de ces paramètres de prise de vue. Le choix de ces paramètres va constituer une démarche artistique à part entière !

Cette petite mise en bouche passée, nous allons pouvoir commencer…

Avant de détailler les différents modes il est important de savoir comment l’appareil fait pour exposer ou du moins nous renseigner sur ce qu’il pense être une bonne exposition.
Dans l’appareil il existe une cellule capable de mesurer la lumière réfléchie par le sujet, celle-ci « voit » le sujet en noir et blanc et considère que le sujet est bien exposé s’il renvoit 18% de la lumière qu’il reçoit. L’appareil va donc faire en sorte d’attribuer une valeur pour ces 3 paramètres (vitesse, ouverture et sensibilité) afin que sur l’image, le sujet réfléchisse 18% de la lumière.
Globalement ce système fonctionne assez bien la plupart du temps, mais il y a des exceptions. Avec un petit sujet sombre sur fond clair (paysage enneigé ou mur blanc,..) ou un petit sujet clair sur fond sombre (musicien sur une scène,…), la cellule va être piégée. Malgré des algorithmes de calcul très puissant, la cellule ne reconnait pas toujours le sujet. Elle va essayer d’équilibrer en exposant correctement le fond, qui sera donc gris à 18% et le sujet sera trop clair ou trop sombre en fonction de la luminosité du fond.

Pour nous renseigner sur l’exposition, les appareils photo sont généralement munis d’un barregraphe, sur ces 2 photos, il est entouré d’un rectangle blanc:

Barregraphe-172113

Sur l’écran arrière

Barregraphe-172133

Dans le viseur

Quand le barregraphe indique 0, c’est que la photo est généralement bien exposée. Si la valeur est négative, la photo sera sous-exposée, il faudra donc baisser la vitesse et/ou ouvrir le diaphragme et/ou augmenter les ISOs.
A l’inverse si la valeur est positive, la photo sera sur-exposée, il faudra donc augmenter la vitesse et/ou fermer le diaphragme et/ou augmenter les ISOs.

Ceci n’est évidement vrai que pour des cas très généraux, c’est à dire que cela fonctionne 90% du temps, mais pour les exceptions vues précédemment (Sujet noir sur fond blanc, ou sujet blanc sur fond noir) il faudra ruser !

Prenons le cas d’un paysage enneigé: Si je fais confiance à mon appareil et ajuste le barregraphe sur le 0, c’est sûr, le paysage sera sous exposé ! Mais c’est entièrement de notre faute ! Si on fait ça, on dit à l’appareil « Je veux que la neige soit grise à 18% » hors on sait que la neige est blanche, elle reflète énormément la lumière. Il faudra donc légèrement sur-exposer la photo en choisissant une valeur généralement comprise entre 0 et +1.

Neige Expo 1 v2-09511

Ici, barregraphe ajusté sur 0, la neige est grisonnante

Neige Expo 2-09511

Pour récupérer une neige blanche, j’ai du ajuster de +0,5 en post-traitement

Il en est de même pour les photos noires. Si vous souhaitez que le pelage de votre animal de compagnie préféré ne soit plus tout gris, mais d’un beau noir profond, il faudra sous-exposer légèrement la photo en ajustant le barregraphe entre -1 et 0.

On appelle ça « la correction d’exposition« .

Le mode Program (P):

Mode-225742Le mode Program (P) est très proche du mode tout auto. Mais ce qui fait sa différence (et certainement sa force), c’est que l’on peut tout de même apporter quelques réglages. Difficile de vraiment vous expliquer ce que permet ce mode, puisque selon les marques, mais aussi les modèles, il permet d’ajuster des critères différents tels que la balance des blancs, la correction d’exposition, ou encore le choix de la zone de mise au point. Ensuite c’est l’appareil qui va régler automatiquement un couple vitesse/diaphragme.
Toujours en fonction des modèles, on peut faire varier ce couple et choisir la combinaison la plus adaptée à ce que l’on souhaite faire. S’il on a peur de faire le grand pas vers les modes à priorité vitesse et ouverture, il peut constituer une excellente transition en attendant.

 

 

Le mode Priorité à la vitesse:

Mode-225834On retrouve ce mode sur presque tous les appareils, il est noté S pour Speed (Vitesse en anglais) sur les boitiers Sony, Nikon et Tv pour Time value chez Canon et Pentax. Attention, pour les possesseurs de Pentax, il existe un mode Sv, mais il n’a rien a voir avec la vitesse, c’est un mode priorité à la sensibilité (Sensitivity value).
Grâce à ce mode très intéressant on va pouvoir choisir la vitesse et ainsi obtenir l’effet voulu.

Lorsqu’on veut photographier un sujet mobile, on est confronté à 2 possibilités: une vitesse rapide ou une vitesse lente.
Avec une pose plus longue on verra apparaître des traînées sur l’image, le même point d’un sujet mobile aura le temps de se déplacer durant le temps de pose, laissant apparaitre une trace.

Le jeu-2759Ici, les cartes floues suggèrent le mouvement sur une photo, qui est pourtant une image fixée dans le temps…

 Au contraire, avec un temps de pose très court, même un mouvement très rapide pourra être complètement figé.

Team Titane-(128)-8399

En utilisant des vitesses suffisamment basses, il est possible de faire ce qu’on appelle couramment « un filé« . Pour cela, il convient d’utiliser une focale suffisamment longue (à partir de 50mm, mieux au delà de 100mm) il faut suivre le mouvement du sujet avant pendant et après avoir appuyé sur le déclencheur, de manière à ce que l’arrière plan soit flou, mais pas le sujet principal.
Cette technique demande de la pratique avant d’obtenir un bon résultat, surtout dans le choix de la vitesse qui sera adaptée. Pour vous donner une base de recherche, on considère qu’il faut utiliser une vitesse inférieure à 1/focale de l’objectif. Si vous utilisez un 200mm, il conviendra d’utiliser une vitesse en dessous d’ 1/200s.

305838_524879950891245_1489172887_n
On peut aussi grâce à ce mode envisager de faire du « lightpainting« , technique qui consiste à utiliser un temps de pose long (de l’ordre de la seconde ou plus) avec un appareil fixe, sur un trépied ou un support stable et de dessiner avec une lumière dans le noir. On peut aussi au contraire utiliser une lumière fixe et bouger l’appareil.

1501060_634983463214226_1909019413_o

Ça peut paraître évident, mais quand se servir du mode priorité vitesse ?

Et bien c’est comme le Port-Salut, c’est marqué dessus, c’est quand le choix de la vitesse est important pour réussir la photo. Soit en limitant à une vitesse basse pour donner une impression de mouvement. Soit en exigeant une vitesse haute, pour avoir une photo parfaitement figée.
L’appareil va donc prendre la photo avec la vitesse désirée et ajuster le diaphragme et/ou les ISOs en fonction de la valeur que l’on a indiquée pour la correction d’exposition.

La semaine prochaine nous parlerons du mode priorité à l’ouverture, un autre mode permettant un choix artistique extrêmement important: le choix de la profondeur de champ. Pour ne rien manquer, je vous invite à vous abonner à ma newsletter.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux !

Pour ne pas manquer les prochains articles, n’oubliez pas de vous abonner avant de partir.

Vous pouvez aussi me rejoindre sur Facebook, Twitter et Google+

Publicités

5 réflexions sur “Cours Photo n°6 : L’exposition en photographie, Mode S (ou Tv) ou l’influence de la vitesse.

  1. Pingback: La photographie en poses longues avec le filtre Hoya ProND 1000 | Clément Chambaud Photographies

Ici, vous êtes libres de vous exprimer, alors n'hésitez pas !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s