Test du Samyang 24mm Tilt-Shift

Abonnement par e-mail
 Vous en avez très certainement déjà entendu parler, le tout nouveau Samyang 24mm T-S vient de sortir. Cette fois-ci Samyang a frappé un grand coup: un objectif de cette catégorie vient de passer sous la barre symbolique des 1000€ avec un prix de lancement de 979€. Les optiques Tilt-Shift sont souvent très onéreuses chez les autres marques et ce prix emmène cet objectif à la place du Tilt-Shift le moins cher du marché juste après les Arax (env. 670$, mais dont les performances optiques laissent perplexes…).
Bien souvent réservé à une élite de photographes, les possibilités créatives sont désormais accessibles à des bourses beaucoup plus modérées, mais alors comment se fait-il qu’un tel objectif soit si peu cher ?
Les qualités optiques et de construction sont-elles toujours au rendez-vous?
Pour vous permettre de vous faire votre propre idée, vous trouverez à la fin de ce test des fichiers RAW que vous serrez libre d’interpréter à votre manière.

Si les actualités de Samyang vous interessent, je vous invite à consulter leur page Facebook où ils annoncent leurs nouveautés et présentent régulièrement des photos d’artistes utilisant leurs optiques.

Cet objectif est disponible sur le lien ci-dessous pour 932€:
SAMYANG objectif photo T-S 24 mm f/3.5 ED AS UMC monture SONY

  • Les Caractéristiques:

Je pense qu’il est bon de se remémorer avant toute chose les caractéristiques alléchantes de cet objectif.

Cet objectif compatible plein format est disponible pour sa sortie dans les montures Canon EF, Nikon F et Sony A. Il est aussi intéressant de noter que cet objectif est attendu prochainement pour d’autres montures comme Sony E, Canon M, Samsung NX, Fuji X, un bon point donc pour les possesseurs de compact à objectif interchangeable.

Comme la plupart des optiques tilt-shift, elle est entièrement manuelle, que ce soit pour la mise au point mais aussi pour le contrôle du diaphragme. Certains y verront un inconvénient d’autres un atout. En plus de ça, et comme sur la plupart des objectifs Samyang (sauf la série Samyang AE), il n’y a aucune information qui circulent entre le boitier et l’objectif puisqu’il n’y a pas de contact électrique, très certainement un point qui permet à cette marque d’avoir des optiques qualitatives pour des prix modérés.
Je relève ce point qui me semble tout à fait important car certains boitiers refusent de déclencher « en l’absence d’objectif » en mode priorité A ou S, un point à vérifier dans la notice de votre appareil.

La focale de 24mm vous permettra de jouer avec le grand angle tout en alliant les possibilités créatives de la bascule et du décentrement.

  • Le test:

Ce test a été fait par pur plaisir, je vais donc tenter de rester le plus objectif possible.
J’ai utilisé l’optique dans sa version Sony Alpha montée sur un Sony Alpha 77 armé d’un capteur APSC de 24 Mpx donc équivalent d’un 36mm sur plein format

– Ergonomie: Cet objectif pèse environ 750g, certain y verront un défaut, c’est vrai que dans les mains ou dans le sac, ça finit par compter. Moi j’ai plutôt apprécié, le coté massif donne une impression de solidité qu’on ne retrouve pas avec de tout petits objectifs.
La bague de mise au point est vraiment douce est très agréable à utiliser. La présence d’une échelle hyperfocale est appréciable surtout pour une optique toute manuelle bien qu’elle ne fonctionne que quand l’objectif n’a pas d’angle de bascule.
La bague de contrôle du diaphragme, je ne mâche pas mes mots, est tout bonnement EXTRA ! Très agréable à utiliser, elle fonctionne par 1/2 cran de F3.5 à F22
Mais, il y a toujours un « mais », les molettes qui servent à régler la bascule et le décentrement sont un peu petites, pas toujours évidente à ajuster. Sur les petits appareils comme l’Alpha 33, 35, 55, les doigts gênent un peu. Sur un plus gros appareil comme l’Alpha 77, le problème disparait.
Il est bon de noter aussi l’absence de bague de présélection du diaphragme. Le diaphragme se ferme par une commande directe, ce qui pose indéniablement problème pour les viseurs optiques qui s’assombrissent. En revanche pour les viseurs électronique, aucune gêne ne se fait ressentir.
Pour ce type d’optique, je recommande donc une utilisation sur trépied, pour ajuster au mieux la quantité de bascule et/ou de décentrement ainsi que pour ajuster le cadrage sur viseurs optiques.

– Optique: Globalement, la qualité optique est au rendez-vous, bien meilleur que les pseudos tilt-shift à la sauce « Lensbaby« .
Le mieux est très certainement de vous faire votre propre idée par rapport aux photos ci-dessous cependant j’ai remarqué qu’en contre jour l’objectif est sujet au flare, il faut faire attention ou savoir composer avec, je pense qu’il peut être facilement corrigé pour ceux que ça gêneraient le plus.
Il y a aussi quelques aberrations chromatiques en périphérie, mais c’est très léger, non visible en dehors d’un zoom à 100%, en revanche au centre il n’y a pas l’ombre d’une petite frange colorée.
Le piqué au centre est très bon dès la pleine ouverture, les angles sont un peu moins bon, mais il suffit de fermer le diaphragme d’un cran ou deux crans pour nettement l’améliorer.
Un léger vignetage apparait dans des configurations extrêmes à pleine ouverture (bascules et décentrement au maximum et dans le même sens)

« Tilt » ISO 100 f:3.5 1/1250s
« Shift » ISO f:3.5 1/2500s
« Shift » ISO 100 f:5.6 1/640s
« Shift » ISO 100 f:6.3 1/640s
« Shift » ISO 100 f:6.3 1/640s
« Shift » ISO 100 f:8 1/640s
« Shift » ISO 100 f:6.3 1/1250s
« Tilt » ISO 100 f:3.5 1/1600s
« Shift » ISO 100 f:11 1/200
« Shift » ISO 100 f:8 1/640s
« Tilt » ISO100, f:3.5, 1/1600s
« Tilt » ISO 100 f:5.6 1/640s
« Tilt » ISO 100 f:5.6 1/640s
« Shift » ISO 100 f:6.3 1/400s
« Shift » ISO 500 f:3.5 1/60s

A mon sens, le décentrement est un + certain, permettant de corriger les perspectives directement à la prise de vue !

A titre d’exemple, voici la même photo, du moins, le même sujet, avec un cadrage le plus similaire possible entre les deux photos, l’une avec le shift et l’autre sans !

Il ne faut pas hésiter à chercher les idées les plus saugrenues avec cet objectif, voici quelques photos exemples d’autres utilisations que l’archi…

Concerts

Motos

Proxy

On peut aussi l’utiliser en bascule pour un fin contrôle de la profondeur de champs en studio portrait, mais aussi et surtout pour les packshoots.

La bascule à défaut de minimiser la profondeur de champ peut aussi servir à l’étendre au maximum, pour cela je vous invite à lire cet article en anglais.

  • Photos disponibles au téléchargement:

Je vous propose en téléchargement libre une série de photos au format RAW prises dans diverses conditions que vous pouvez développer vous même.
Je rappelle que ces photos ne sont pas libre de droit, mais prêtées gracieusement et uniquement dans le cadre du test, aucune autre utilisation ne peux en être faite

Suivre ce lien

  • Conclusion

Cet optique est très agréable à utiliser, j’ai eu un très grand plaisir à la tester. La construction et le poids donnent une impression de robustesse à ce 24mm, la bague de mise au point est très fluide, il en est de même pour la bague de contrôle du diaphragme. Les boitiers disposant d’une fonction d’aide à la mise au point comme le Sony A77 et A99 (focus peaking) permettent de bien suivre les effets de la bascule sur la profondeur de champ.
Le vignetage ne semble pas trop important, à noter cependant, je l’ai testé sur capteur APSC uniquement, le vignetage sera plus important pour les boitiers plein format.
Le piqué est assez bon au centre dès la pleine ouverture, les bords de l’image sont un peu moins bons, mais en fermant d’un ou deux crans le piqué semble meilleur à l’extérieur.

C’est un objectif où l’on doit faire vraiment preuve de créativité, il ne faut pas hésiter à chercher des choses nouvelles et originales qui sortent des traditionnels « effet maquette ». Le but est vraiment de jouer avec la profondeur de champ que l’on peut entièrement controler dans tous les plans possibles, soyez créatif !

Les plus:

– Le prix, c’est LE grand atout de cet objectif bien évidemment, il ouvre la porte des Tilt-Shift au grand public
– Qualité de construction, l’objectif donne une bonne impression de robustesse et sa finition granitée est du plus bel effet
– Qualité optique, malgré quelques défauts (cf. « Les moins »), la qualité optique est au rendez-vous, le piqué semble assez bon au centre dès la pleine ouverture

Les moins:

– Les aberrations chromatiques apparaissent sur la périphérie de l’image
– Un flare en arc-en-ciel apparait assez facilement dès que l’on photographie en direction du soleil, quitte à avoir un peu plus de vignetage corrigeable en post-traitement sur plein format il aurait fallu prévoir un petit pare-soleil.
– Les molettes de contrôle de la bascule et du décentrement sont un peu petite, pas toujours évident de les faire tourner.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux !

Pour ne pas manquer les prochains articles, n’oubliez pas de vous abonner avant de partir.

Vous pouvez aussi me rejoindre sur Facebook, Twitter et Google+

Publicités

10 réflexions sur “Test du Samyang 24mm Tilt-Shift

  1. Bonjour et merci pour cet article. Le lien vers les images a disparu. Pouvez vous le réactiver ou m’envoyer les images sur mon mail de contact ? Merci en tout cas. Noël approche et … je vais faire ma lettre à qui de droit.

  2. Bonjour un petit topo intéressant sur ce 24mm TS ! et justement j’envisage de remplacer mon PC 28 par ce caillou.
    je note que: les bagues de réglages sont petites, sur mon PC NIKKOR elle le sont encore plus ce n’est donc pas un gros problème.
    qu’il y a du vignetage là c’est plus gênant surtout pour un « PC » mais le PC NIKKOR (encore lui , forcement c’est mon point de comparaison !) en a aussi, encore plus avec le PS bien entendu !
    également sujet au « flare » (image fantôme en contre jour !) il suffit pour éviter cela de différer la prise de vues (si possible !)
    le piqué bon au centre à pleine ouverture (sous entendu qu’il s’améliore en fermant le diaph. ?) ce qui est bien le moins pour un caillou destiné l’architecture, par contre j’aimerais savoir à partir de quelle ouverture apparaît la diffraction et surtout dans quelle proportion il est (le piqué) inégale sur les bords ?
    l’aberration chromatique n’est pas gênante vu que la plupart des logiciels de post-prod. on une « correction »
    j’aimerais savoir également si, de par son poids, l’avant décentré de l’objectif ne retombe pas (par gravité donc !) comme cela ce produit sur mon PC (qui n’est plus tout jeune je le reconnais !) il faudrait sans doutes resserrer la vis pointeau mais Nikon ne prends plus les PC alors… à faire sois même !
    amitiés photog François

    • Bonjour François,

      Malheureusement je ne possède plus cet objectif. Il ne s’agissait que d’un prêt dans le cadre du test.

      Je dirais que jusqu’à f/11, il n’y a pas de diffraction gênante. Au delà, je ne peux rien certifier, car le samyang ne conserve pas les exifs. Je ne peux donc plus vérifier sur mes photos.

      Effectivement quand on desserre les vis, son poids suffit à faire descendre la partie desserrée. En revanche, une fois en place et serrée, je n’ai jamais eu de problème d’objectif qui retombe.

      A bientôt
      Clément

  3. Re-Bonjour, si j’ai bien compris il y a donc 4 molettes ? une de réglage de décentrement et une de blocage, plus une molette de réglage de bascule et son blocage ? c’est bien ça ? ce que n’a pas le NIKKOR 28mm PC 3.5 (voir les photos sur le blog indiqué)
    amitiés photog, François

  4. À ce prix là ça fait très envie, même si ce n’est pas d’un usage quotidien. Bascule et décentrement sont indispensables en photo d’architecture mais aussi en studio pour tout ce qui est objet.
    Ce type d’optique est caractérisé par un grand cercle image (pour pouvoir décentrer) d’où le prix habituellement élevé. Celui si décentre autant qu’un Nikon à 4000 euros !
    D’ailleurs ils auraient pu encore augmenter le décentrement mécanique pour les aps-c. Car si les 12mm tiennent encore le full frame, l’aps-c pourrait aller encore plus loin.

Ici, vous êtes libres de vous exprimer, alors n'hésitez pas !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s